Du catamaran au camion aménagé

DanskNederlandsEnglishFrançaisDeutschItalianoEspañol

Un an de navigation

multicoques dec 2014

Bonsoir bonsoir

Il y a déjà 15 jours que nous aurions du faire cette article mais nous attendions le nouveau multicoques-magazine pour venir l’embellir. Eh oui… il y a un an nous faisions notre première navigation et comme le dit l’article c’est à la fois heureux et angoissés que nous avons quittés le port de Noirmoutier.

IMG_2675Le voyage allait vraiment commencer, dehors l’immensité de l’océan nous attendait et nous savions qu’il ne nous ferait aucun cadeau, il faudra toujours être prudents. Le temps est gris mais la météo annonçait est belle. Nous nous lançons. Pour cette première navigation nous avions décidés de ne pas sortir de voiles. Nous montons et descendons au milieu des 3.5m habituel de l’atlantique nord. Les marsouins nous accompagnent dans cette danse pendant un bon quart d’heure.

C’est ainsi que ça a commencé… c’était le 11 novembre 2013 ! Nous nous dirigions vers l’Ile d’Yeu.

IMG_1940Après un an sur l’eau nous pouvons dire que notre bilan est plutôt positif malgré les différentes
embûches que nous avons pu rencontrer. Mais ce qui nous vaut ce côté positif c’est aussi une philosophie de vie que nous avons apprivoisée durant cette année : rien n’arrive jamais par hasard. Nous prenons tout ce qui se présente à nous ainsi, parce qu’à chaque fois qu’une barrière se dresse c’est qu’il doit en découler quelque chose. Nous y croyons profondément et c’est ce qui nous permet de toujours prendre et garder en mémoire les bons côtés.

16 decembre (10)Après notre descente en méditerranée par le canal du midi nous avons entrepris un périple vers la Turquie qui s’est avéré un peu compliqué. Chaque navigation a été agitée, malgré le temps calme annonçait. Nous avons découvert que la météo est peu fiable sur cette mer fermée. De 50cm de houle cela peut passer à 2m en un rien de temps. Mais les vagues sont courte ici, rien à voir avec la longue houle de l’atlantique qui ressemble à des montagnes russes. IMG_6929Nous avons alors du adapter nos navigations, elles se devenues petites rarement plus de 3 ou 4h parce que le temps est changeant. D’ailleurs une nuit nous étions au mouillage à Frioul, il était annoncé 3 Beaufort sud-Est, nous devions être protégés, finalement la houle et le vent ont tournés sur-Ouest 4- Beaufort et notre ancre a lâchée. Nous avons frôlé les rochers à 2m de nous, nous avons du rentrer au port de nuit. Quel frayeur ! Et puis ça bouge beaucoup dans le coin, un cata c’est très stable, d’autant que le notre est construit sur une petite largeur 4.5m, il ne bouge donc pas d’un poil, mais ici avec cette houle très courte on a vite la sensation d’être dans une machine à laver, ça devient vite l’enfer. Je ne compte plus les nav qui ont paru une éternité dans cette machine infernale. En bref, cata et méditerranée ça ne fait pas bon ménage pour naviguer tous les jours.

IMG_1422Un an sur l’eau c’est aussi un an d’école à bord. Ils sont trois pour nous offrir toujours des journées occupés, les deux cousines de 3 ans et notre aîné de 6 ans. Nous avons choisi de ne pas passer par le CNED qui pour nous est une source de contraintes et bien trop scolaire à notre goût. Nous avons préféré une instruction en famille avec divers support, dont un organisme de cours en Belgique très ludique. Nous comptons entre 15 et 30min d’école par jour pas plus. La plupart des apprentissages se font au quotidien dans les visites, la cuisine, les discussions. Nous privilégions ces moments de partage enrichissants bien plus qu’un manuel. Mais bien sur avec des enfants il n’y a pas que l’école. Les pontons d’escale sont remplies d’enfants de passage ou non, Franck qui est plus grand garde des contacts écrits avec les copains d’avant ou rencontrés. Les copains ne sont jamais les mêmes et c’est ce qui fait le plaisir de toujours faire de nouveaux jeux. Alysse et Noémie n’ont pas encore vraiment d’attache aux copains mais elles sont ravis lorsqu’elle joue avec d’autres.

Nous sommes passés de 70m² pour chaque famille à 40m² à 7, ça a parfois un côté plutôt drôle mais aussi parfois débordant. Plus c’est plutôt plus c’est difficile à garder rangé l’espace. D’ailleurs chez nous les navigations ressemble à un vrai champs de bataille avec les trois enfants le carré se transforme en salle de jeu coussins par terre, couverture pour la cabane, jouets étalés. En arrivant au port, il faut tout ranger. Ca me fait pourtant sourire quand je l’écris. Malgré le voyage la vie n’épargne personne, comme dans la vie de tous les jours. Séverine et Christophe s’étant séparés en cours de voyage elle est partie refaire sa vie. Nous lui souhaitons de trouver le bonheur.

IMG_2395Aujourd’hui nous avons largués les amarres à Roses en Espagne pour la fin d’année peut-être. Je dis peut-être parce qu’avec nous rien n’est jamais sur, nous fonctionnant beaucoup au coup de coeur et aux rencontres. Nous sommes friand des richesses des cultures et des patrimoines, nous avons adopter un vrai rythme de croisière qui nous convient parfaitement, 870miles parcourus en un an. Nous avons envie de visiter, de découvrir, de nous intégrer, pous nous c’est important. Après 3 jours passés en Espagne les enfants avaient déjà acquis pas mal de vocabulaire c’est surprenant. Chaque navigation est pour nous le fruit d’une longue préparation, il y a la route c’est vrai, mais la météo surveillée sur plusieurs jours, l’endroit où nous accosterons, mouillage ou port…

Grau-d'Agde échouage (9)Partis pour la Turquie nous nous retrouvons en Espagne ? Eh oui… Après s’être fait durement secouer au printemps nous avons trouvés plus sur de retourner sur l’atlantique bien plus adapté à notre bateau. Mais avant cela nous avons pu profiter de joli coin comme Frioul, Port-Cros ou Bormes-les-mimozas. Nous avons aussi subit les premières grue de l’Hérault en mai, Unikaflo s’est échoué sur le sable quand l’eau est redescendue, on été content d’être assurés pour pouvoir le faire renflouer ! Il n’y avait aucun dégâts à déplorer si ce n’est la peinture. DSCN0709Nous avons décidé alors d’aller jusqu’à Gruissan où nous l’avons fait sortir par le chantier MTS et refait le carénage, il a même complètement changé de couleur du coup. Il est reparti tout neuf avec même de nouveau pare-battages puisqu’on nous a volé les notre. Une fois cela fait nous avons commencé à nous renseigner sur le passage du Cap Creus qui est connu pour sa mauvais réputation surtout, d’ailleurs une semaine avant notre passage un bateau s’y est échoué. Nous avons donc attendu une journée parfaite pour le passer, nous n’avions même pas 20cm de houle courte, soleil magnifique et à peine 5 noeuds de vent, et pourtant sur le Cap creus la houle est passé à 1m longue. C’était une belle navigation comme on n’en avait pas eu depuis longtemps.

IMG_0894Nous nous dirigerons ensuite vers Gibraltar, retrouver les bateaux-copains rencontrés au fil des mois qui se dirigent eux-aussi vers le sud. Si nous ne rencontrons pas d’imprévus d’ici là nous avons fixé la transat pour fin 2015. Ce qui nous laisse le temps de visiter l’Espagne et le Maroc. Pour le moment nous ne prévoyons pas d’arrêt au Cap Vert, hors budget pour nous. Côté budget pour l’année d’ailleurs nous nous sommes arrêté de Juin à Août pour la saison afin de renflouer un peu la caisse. Sur un an c’est près de 5000€ qui sont partis dans les ports, peu de mouillage à cause du temps, nous n’aimons pas le risque. Nous avons compté un peu plus de 3000€ de courses alimentaire, ce qui nous revient à 8,5€ par jour à nous tous, objectif 2015 arrivé à moins de 4€ par jour. Nous achetons principalement sur les marché locaux. En juin nous avions fait un bilan d’un an dans le bateau puisque nous y habitions avant qu’il ne soit mis à l’eau et donc bien avant notre départ réel, nous avions alors déjà un peu chiffré tout cela. Nous comptons aussi à ce jour 6000 photos stockées !

Pour reprendre quelques éléments de l’été à jour, en 365 jours c’est plus de 700km à vélo, 1000km à pieds pour 1600km environs sur l’eau.

Notre route pour cette année de navigation s’arrête à Roses (ou Rosas en Espagnol), où nous profitons du soleil et de la chaleur, c’est impressionnant ce qu’il fait chaud ici pourtant si près de la frontière. Voilà pour le bilan de cette année qui vient complété le pré-bilan de cet été tout en chiffre.

2014

Next Post

Previous Post

5 Comments

  1. maude 30 novembre 2014

    Génial ce bilan. ..que de kilomètres parcourus. .. et que d’évolution! Bisessss

  2. Yannick 1 décembre 2014

    Que le temps passe vite, mais c’est bien agréable de lire ce résumé… Autant de chemin parcouru ! Bravo !!!

  3. Tatylie 1 décembre 2014

    Whaouuuu!!! J’imagine tous les beaux souvenirs que vous devez tous avoir en vous! Et tout ce chemin parcouru tant géographique que spirituel, c’est une très belle leçon de vie que vous offrez aux enfants et à chacun de nous qui sommes encore dans notre quotidien confortable!!
    Belle continuation àvous tous et profitez bien des chaleurs espagnoles car ici ça y est le froid, la pluie et le vent sont de retour!!!Des bisous les amis!!

  4. Taff Tumas & crew 5 décembre 2014

    coucou les amis, ça fait bien plaisir, bravo pour ce bilan très positif. A très bientôt sur les flots …

  5. Steff 11 décembre 2014

    Ca en fait des kilomètres, et des histoires ;=) …
    Bizz les amis. A très bientôt.

Leave a Reply

© 2019 Auxtoursdunmonde

DanskNederlandsEnglishFrançaisDeutschItalianoEspañol